Apprendre une langue avec YouTube

Un piège dans lequel on tombe facilement lorsqu’on apprend une langue, est de se cantonner au matériel pour débutant. Le problème est que c’est souvent peu intéressant. Pour vraiment maîtriser une nouvelle langue, il faut qu’elle fasse partie de notre quotidien. Sortez-la des manuels ! Pour cela, vous avez besoin de ressources intéressantes à destination des natifs.

La plateforme de streaming vidéo YouTube est une excellente source de contenu gratuit. Vous y trouverez des vidéos faites par et pour les locuteurs natifs, et donc avec un vocabulaire familier. Par ailleurs, YouTube regorge de vidéos d’enseignants expliquant des points de grammaire ou de prononciation.

Chez moi, YouTube a complètement remplacé la TV. Je me relaxe tout en pratiquant la langue grâce aux nombreuses chaînes de divertissement. Et en ciblant des vidéos sur des sujets qui me passionnent, j’apprends naturellement du vocabulaire pertinent à réutiliser dans mes conversations.

Comment trouver des vidéos intéressantes ?

Il y a littéralement plusieurs milliards de vidéos hébergées sur YouTube, de quoi donner le vertige ! Voici quelques idées pour vous aider à démarrer :

  • critiques de livres, films…
  • tutoriels de cuisine, bricolage…
  • clips de musique
  • entraînements sportif
  • sketchs et comédie
  • explications de grammaire ou prononciation
  • vulgarisation scientifique ou artistique
  • documentaires
  • let’s play (jeu vidéo commenté)
  • vlogs (sorte de journal intime en vidéo, peu intéressant au premier abord, mais en fait excellent pour découvrir un registre familier)

Avant tout, je vous conseille de créer un compte. Cela vous permettra de sauvegarder les vidéos à revoir et recevoir des suggestions de vidéos pertinentes. Pour créer un compte, cliquez sur « Se connecter » en haut à droite. Si vous avez une adresse Gmail, vous pouvez vous connecter directement avec.

Après vous être familiarisé un peu avec l’interface en français, configurez celle-ci dans la langue que vous apprenez. C’est essentiel pour que YouTube vous propose des vidéos dans la langue dans les résultats de recherche. Pour changer la langue, appuyez sur l’icône de votre compte tout en haut à droite, puis sur « Langue ».

Dans cet article, je vais décrire des actions à faire dans l’interface. Le design évoluant constamment, il se peut que certaines explications soient obsolètes. Ne paniquez pas ! La fonctionnalité a peut-être changé légèrement de présentation, mais elle est toujours là. Cherchez un peu et n’hésitez pas à tester par vous-même, vous n’allez rien casser.

Rechercher des vidéos sur YouTube

On va s’intéresser à trois types de contenu disponibles sur la plateforme :

  • les vidéos
  • les playlists, des listes de vidéos sur un sujet donné
  • les chaînes, qui publient des vidéos et auxquelles vous pouvez vous abonner pour recevoir leurs nouvelles vidéos

Pour rechercher parmi le catalogue YouTube, utilisez la barre de recherche en haut, à côté du logo. Entrez le sujet traduit dans la langue que vous apprenez pour trouver des vidéos dans celle-ci. Par exemple, si je veux des vidéos sur les écureuils en allemand, je vais taper Eichhörnchen.

Par défaut, YouTube affichera seulement les vidéos correspondant à votre recherche. Mais vous pouvez aussi chercher des playlists ou des chaînes en utilisant les filtres, en haut à gauche. Malheureusement, YouTube ne mémorise pas vos filtres, alors il faut les sélectionner après chaque nouvelle recherche.

Grâce aux filtres, vous pouvez aussi choisir de chercher uniquement les vidéos qui ont des sous-titres. Cette fonctionnalité est très utile si votre niveau n’est pas suffisant pour comprendre à l’oral.

N’hésitez pas à vous abonner aux chaînes qui publient des vidéos qui vous intéressent, pour recevoir automatiquement dans l’onglet « Abonnements » leurs prochaines vidéos.

La playlist « À regarder plus tard »

Tel un écureuil, récoltez vos petites vidéos pour les longues soirées d’hiver.

Je vous conseille de ne pas chercher des vidéos au moment où vous voulez en regarder une. Prenez plutôt un quart d’heure de temps en temps pour récolter une douzaine de vidéos intéressantes à regarder plus tard. En effet, il est bien plus facile de se motiver à regarder une vidéo quand on en a déjà quelques-unes sous la main.

YouTube a pensé à nous en ajoutant justement cette fonctionnalité, avec la playlist privée « À regarder plus tard » (appelée « Watch later » en anglais). Pour ajouter une vidéo à cette playlist, survolez la vignette avec votre souris, puis cliquez sur le bouton en forme d’horloge qui apparaît.

Pour consulter vos vidéos amoureusement sélectionnées, cliquez sur le bouton à gauche du logo de YouTube, puis sur « À regarder plus tard » – qui sera traduit dans la langue que vous avez choisi. L’icône d’horloge vous permettra de l’identifier.

Les recommandations et l’onglet « Tendances »

Lorsque vous n’avez plus d’idées à chercher, YouTube a quelques suggestions pour vous.

L’onglet « Tendances », accessible depuis le menu latéral gauche, contient les vidéos les plus populaires dans la langue choisie. Il va falloir y faire le tri, car c’est rempli de vidéos qui « buzzent » peu intéressantes. Mais parfois, on tombe sur des pépites qui nous permettent de découvrir de nouvelles chaînes de qualité. C’est aussi un bon moyen de se tenir au courant des sujets d’actualité du pays, qui ont tendance à faire surface dans cet onglet.

Lorsque vous êtes connectés, la page d’accueil de YouTube affiche des suggestions de vidéos. La pertinence de ces recommandations augmente au fur et à mesure de votre utilisation de YouTube, alors n’hésitez pas à « aimer » les vidéos qui vous plaisent et à vous abonner à leurs chaînes.

Comment tirer partie du lecteur de vidéo YouTube ?

Vous avez rempli votre playlist « À regarder plus tard » d’une douzaine de vidéos passionnantes ? Maintenant, place à l’action ! Faites chauffer le pop-corn et lancez la première vidéo.

Le lecteur de vidéo possède plusieurs fonctions très utiles pour apprendre une langue.

Contrôle de la vitesse de lecture

Si jamais la vidéo est trop rapide et vous ne comprenez rien, ou que vous souhaitez analyser la prononciation d’une phrase, vous pouvez ralentir la vitesse de la vidéo. Pour cela, cliquez sur la roue en bas à droite, puis sur « Vitesse ».

Affichage des sous-titres

Certaines vidéos contiennent des sous-titres. C’est du pain béni quand vous ne comprenez pas bien à l’oral ! Vous pouvez choisir la langue des sous-titres depuis les paramètres de la vidéo, à côté de la vitesse de lecture.

Parfois, les sous-titres seront indiqués comme « (générés automatiquement) » dans les paramètres. Cela veut dire qu’un algorithme a été utilisé pour retranscrire la vidéo, et le sens est malheureusement souvent mauvais. Je vous conseille de ne pas les utiliser.

Pour aller plus loin, ouvrez la transcription complète en cliquant sur les points de suspension sous la vidéo. Vous pouvez alors copier facilement les sous-titres, et réécouter un passage en cliquant sur les phrases.

Raccourcis clavier et gestes

L’interface possède quelques raccourcis utiles quand vous voulez répéter un passage plusieurs fois.

Sur ordinateur, utilisez les flèches du clavier gauche et droite pour vous déplacer de quelques secondes dans la vidéo. La touche espace permet de mettre en pause la vidéo, et la touche « C » bascule les sous-titres. Si jamais les raccourcis claviers ne fonctionnent pas, cliquez sur la vidéo puis essayez de nouveau.

Sur mobile, un double-tap sur les bords de la vidéo permet également de vous déplacer dans la lecture.

Un apprentissage actif avec YouTube

En utilisant quotidiennement YouTube, vous allez rapidement faire des progrès en compréhension orale et augmenter votre vocabulaire. Mais YouTube vous permet aussi d’entraîner la parole et l’écriture.

Écrivez des commentaires sous les vidéos

Laisser un commentaire est un excellent moyen de pratiquer votre écriture, sur des sujets intéressants de surcroît. Lorsqu’une vidéo vous interpelle, donnez votre opinion et échangez avec les autres participants.

Enregistrez des vidéos

Vous pouvez publier vous-même des vidéos sur YouTube, pour documenter votre progression dans la langue en parlant régulièrement devant la caméra. Constater vos progrès en revenant sur vos anciennes vidéos vous donnera une motivation supplémentaire. Si vous ne souhaitez pas vous exposer sur Internet, vous pouvez choisir de garder vos vidéos privées sur YouTube.

Jouer aux jeux vidéo pour apprendre une langue

Pourquoi utiliser les jeux vidéo pour apprendre une langue ?

Je vante souvent les mérites de la lecture pour apprendre une langue, mais il faut reconnaître qu’on n’a pas tous la même affinité avec les livres. Certains détestent lire. Or, pratiquer des activités qu’on aime est essentiel pour garder la motivation sur le long terme. Les jeux vidéo sont une alternative plus ludique pour absorber une langue et son vocabulaire.

Si vous êtes déjà un amateur de jeux vidéo, bonne nouvelle ! Vous avez désormais une excuse pour passer vos nuits dessus sans (trop) culpabiliser.

Tous les jeux vidéo ne se valent pas

Tous les jeux ne sont pas égaux pour vous aider à apprendre une langue. L’intérêt est limité s’ils consistent seulement à atomiser des civilisations extra-terrestres ou a diriger une équipe de foot. Toutefois, si vous êtes déjà un joueur chevronné, passez tous vos jeux vidéo dans votre langue cible pour l’ancrer dans votre quotidien. Chaque petit pas aide.

Un bon jeu pour apprendre une langue sera composé de beaucoup de dialogues et de narration. Idéalement, le jeu sera doublé dans votre langue cible pour travailler l’écoute tout en jouant.

Au début, les jeux en solo vous permettent de pratiquer sans stress, à votre rythme. En effet, vous pouvez mettre le jeu en pause pour vérifier le vocabulaire que vous ne comprenez pas. Mais avec un niveau intermédiaire, les jeux multijoueurs deviennent très intéressant. Car en plus de pratiquer la langue via la narration, vous pouvez rencontrer des joueurs natifs et communiquer avec eux.

Les types de jeux vidéo utiles pour apprendre une langue

Jeux d’aventures

Les jeux d’aventures sont les rois en matière de contenu, car ils sont guidés par une narration et une histoire travaillées. Ils sont souvent remplis de dialogues interactifs qui vous demanderont de comprendre les questions pour avancer dans le jeu.

Quelques exemples de jeux d’aventures disponibles en plusieurs langues : Monkey Island, The Day of The Tentacle, Sam & Max, 1112, etc.

De plus, le sous-genre action-aventures offre également d’excellents jeux généralement plus moderne, tel que GTA.

Jeux de rôle

Tout comme les jeux d’aventures, les jeux de rôle possèdent en général une histoire travaillée, et sont remplis de dialogues. Puisque le jeu est centré autour du développement de votre personnage, c’est un genre de prédilection pour le jeu multijoueur en ligne.

Essayez par exemple The Elder Scrolls Online ou World of Warcraft.

Un sous-genre que j’affectionne particulièrement est le MUD. Ce sont des jeux multijoueurs entièrement en texte, un peu comme les « livres dont vous êtes le héro ». Vous évoluez dans un univers entièrement décrit ce qui est excellent pour entraîner la langue. Vous pouvez trouver une sélection de MUD gratuits sur The Mud Connector.

Jeux de simulation de vie

Voici un genre un peu plus confidentiel dont fait partie Les Sims. En général le contenu texte et audio est assez faible, mais ils peuvent être excellent pour découvrir le vocabulaire de la vie courante.

Let’s play

Vous avez trouvé quelques jeux qui vous plaisent ? Vous avez investi dans un siège confortable de gamer, avec toilettes et frigo intégrés pour pouvoir jouer sans interruption ? Parfait ! Saisissez-vous d’un dictionnaire électronique (n’importe quel portable fera l’affaire) pour consulter le vocabulaire que vous ne comprenez pas, et lancez un jeu.

N’oubliez pas que la répétition est cruciale quand on apprend une langue, alors quand vous avez fini un jeu, ou une mission, n’hésitez pas à les refaire. Chaque répétition vous permettra de mémoriser un peu plus le vocabulaire, et de mieux saisir le sens des phrases.

Fabriquez votre boîte de cartes à réviser (système Leitner)

Qu’est-ce que le système Leitner ?

Le système Leitner est une méthode permettant de planifier facilement vos révisions de vocabulaire, grammaire ou toute autre activité que vous souhaitez répéter plusieurs fois.

Il se présente sous la forme d’une boîte contenant des fiches avec le matériel à réviser. Loin d’être limité à l’apprentissage des langues, vous pouvez utiliser la boîte de Leitner pour mémoriser un tas d’information. Par exemple, un trombinoscope, les capitales de pays ou encore les races de poules de collection…

C’est dans les années 70, alors qu’il était sans doute sur la pelouse de Woodstock a essayer de séduire une Argentine[réf. nécessaire] que le germanophone Sebastian Leitner se fit la réflexion « Rah, si seulement je n’étais pas aussi nul en espagnol… ». Il inventa alors la boîte de Leitner, qui est une simple implémentation du concept de répétition espacée.

La répétition espacée est une technique de planification de révisions qui permet de réviser de moins en moins souvent ce que vous connaissez bien, tout en rafraîchissant ce que vous avez oublié. Il existe également des applications qui implémentent la répétition espacée, telles que Anki et Memrise. Mais aujourd’hui, on va succomber à notre fièvre DIY et fabriquer notre propre boîte utilisable dans le monde réel !

Pourquoi utiliser une boîte de Leitner ?

Les lecteurs assidus auront relevé ma critique du système Leitner dans mon article sur la mémorisation du vocabulaire. N’ayant pas peur de la contradiction, je vous propose un tuto beaut bricolage pour faire votre boîte de révisions.

Ma critique portait sur l’utilisation la plus courante de la boîte de Leitner, qui est la révision de vocabulaire. Le problème est qu’il est impossible d’utiliser de l’audio pour réviser aussi la prononciation, ce qui est essentiel pour apprendre correctement un mot. En effet, la boîte ne contient que des cartes en papier. Or, n’étant pas encore en 2042, où l’on pourra enfin incorporer du son dans des bouts de papi… Oh, ça existe déjà ? Au temps pour moi.

Toutefois, la boîte de Leitner est très utile pour toutes les activités de révision qui n’ont pas besoin d’un retour sonore immédiat. Elle a l’avantage de nous sortir des écrans et d’être simple à mettre en place.

Voyons deux exemples concrets d’activités pour les langues que vous pouvez réviser avec une boîte de Leitner. Je vous conseille de faire une boîte par type d’activité.

Grammaire et structures de phrase

Vous pouvez créer des cartes pour réviser des structures grammaticales ou de phrase. Le recto de la carte contenant la règle de base, et le verso des phrases d’exemple.

Chaque matin, emmenez les cartes à réviser avec vous. Puis, dès que vous avez un instant, entraînez-vous à pratiquer la structure ou le point de grammaire en inventant de nouvelles phrases. En fin de journée, replanifiez la révision suivante de chaque carte en fonction de votre réussite grâce à la boîte Leitner.

Revisionnage de vidéos, audios ou lectures

La répétition est clé dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Chaque revisionnage vous permet de vous approprier un peu plus le contenu, d’améliorer votre écoute, et de remarquer de nouveaux mots. Étudier une ressource sans la revisionner est une perte de temps, car vous allez oublier la majeure partie de ce que vous avez analysé.

En créant une nouvelle carte pour chaque ressource que vous étudiez pour la première fois, vous planifiez ainsi les revues à pratiquer chaque jour sans effort.

Fabriquez votre boîte de Leitner et les cartes à réviser

Matériels nécessaires

Direction votre magasin de fournitures préféré, ou Amazon si vous êtes feignant. Vous aurez besoin de :

Faites bien attention aux dimensions de la boîte pour pouvoir stocker vos fiches. Une taille de carte standard et pratique est 3×5″, soit 76×127 cm.

Cette sélection s’adresse avant tout à ceux qui veulent une boîte nickel qui ne dépareillera pas avec leur mobilier IKEA MALM couleur wengé. Mais vous pouvez aussi recycler une vieille boîte de Stan Smith et découper vos cartes vous-même avec une paire de ciseaux. Voir même utiliser des tupperwares, ou… un moule à muffins ? La limite, c’est le ciel.

Si vos révisions vous sortent par le nez, vous pouvez toujours les enfourner à 300°C.
Si vos révisions vous sortent par le nez, vous pouvez toujours les enfourner à 300 °C. (Source)

Préparation de la boîte

Place à l’action, la partie DIY ! Avez-vous vous aussi des papillons dans le ventre à l’idée de fabriquer un truc de vos propres mains, comme nos grands-parents ?

Faire une boîte de Leitner est assez simple, mais assurez-vous de mettre les cartes dans le bon sens.
Faire une boîte de Leitner est assez simple, mais assurez-vous de mettre les cartes dans le bon sens.

Si vous avez acheté une boîte et des intercalaires, prenez sept intercalaires et numérotez-les de 1 à 7. Prenez un huitième intercalaire que vous appellerez « Nouveau ». Ensuite, mettez-les à l’intérieur de la boîte. Voilà, que c’est agréable de laisser parler notre créativité et fabriquer un objet à partir de deux matières premières brutes !

 

Pour les plus courageux qui ont opté pour des matériaux originaux, il vous faut arranger tout ça en 8 « conteneurs » pour cartes, numérotés de 1 à 7 puis « Nouveau ».

Personnalisation de la boîte

Nous allons maintenant invoquer la partie la plus déjantée de votre âme. Celle qui voulait faire les beaux-arts plutôt que de poursuivre votre CAP comptabilité. Vous allez personnaliser votre boîte ! C’est optionnel, mais une boîte moins austère vous motivera peut-être à réviser tous les jours.

Dressez votre boîte aux couleurs de la langue pour vous immerger un peu plus dans la culture.

Alors imprimez de belles images ayant un rapport avec votre langue, puis couvrez votre boîte d’un collage mosaïque. Si vous étudiez le russe, collez peut-être un motif de tapis sur les bords de votre boîte. Une petite guirlande LED qui s’illumine à l’ouverture sera aussi du plus bel effet. En guise de touche finale, suspendez un sapin désodorisant à l’intérieur de la boîte pour vous plonger dans une atmosphère studieuse. Là encore, votre imagination est la limite. Au travail, je veux que #leitner soit en tendance sur Pinterest !

Création des cartes à réviser

Voyons maintenant comment créer vos cartes. Le format dépend du type d’activité, mais n’hésitez pas à expérimenter pour savoir ce qui est le plus efficace pour vous.

Grammaire et structures de phrase

Mettez simplement au recto la règle ou la structure de phrase. Quant au verso, il contiendra des phrases d’exemple, cas particuliers et autres explications utiles.

Audio, vidéo ou lectures à revoir

Un simple nom pour identifier la ressource au recto suffit. Par exemple, « Friends, sais. 2 ép. 3, 9m20 » ou encore « Harry Potter 3, p. 45 ». Vous pouvez aussi ajouter au verso des remarques sur le contenu et votre analyse des points délicats.

Vocabulaire

Je vous conseille de ne pas utiliser la boîte de Leitner pour le vocabulaire, car on ne peut pas avoir d’enregistrements de prononciation. Utilisez plutôt un logiciel de répétition espacée. Si vous souhaitez quand même pratiquer votre vocabulaire avec votre boîte, voici deux exemples de cartes possibles :

  • compréhension : le recto avec le mot seul, le verso contient la traduction et quelques phrases d’exemples
  • production : le recto avec une phrase d’exemple « à trou » ainsi que la traduction, le verso contient le mot et des phrases d’exemples.

Profitez du médium papier pour dessiner quelques moyens mnémotechniques sur vos fiches pour mémoriser le sens ou l’orthographe d’un mot. Vous pouvez aussi utiliser de la couleur pour distinguer les genres, ou mettre en exergue l’étymologie d’un mot.

Comment utiliser votre boîte de Leitner ?

Attaquons la partie la plus compliquée, car elle demande de savoir lire un calendrier. Comment planifier vos révisions grâce à votre boîte de Leitner ?

La planification fonctionne sur un cycle de 64 jours, répété ad nauseam. Chaque jour a une liste de sections à réviser. Les sections de votre boîte sont numérotées de 1 à 7 correspondant à un intervalle de révision de plus en plus grand. Ainsi, les cartes dans la section 1 sont révisées tous les jours, alors que celles dans la section 7, tous les 64 jours seulement. Enfin, la section « Nouveau » contient les cartes en attente d’être apprises que vous avez créé en avance.

Préparation du planificateur

  1. Imprimez un calendrier annuel sur une seule page. Vous pouvez en créer un gratuitement sur parchance.fr, choisissez alors le format « calendrier vierge à remplir ».
  2. Numérotez chaque jour à partir de la date d’aujourd’hui de 1 à 64, puis continuez en repartant de 1 jusqu’à remplir l’année entière.
  3. Imprimez le planificateur, qui donne pour chaque jour du cycle les sections à réviser. Vous pouvez le télécharger au format PDF prêt pour impression, ou au format Word si vous souhaitez le modifier.
  4. Rangez le calendrier et le planificateur dans votre boîte de Leitner, en les collant par exemple sous le couvercle.
Behold! Le planificateur Leitner
Behold! Le planificateur Leitner

Déroulement d’une révision

Utilisez quotidiennement votre boîte de Leitner de la façon suivante :

  1. Regardez sur le calendrier à la date du jour le numéro correspondant, entre 1 et 64.
  2. Trouvez quelles sections vous devez réviser sur le planificateur, à partir du numéro.
  3. Révisez chaque carte de chaque section à réviser, puis en fonction du résultat :
      • Si vous avez échoué, alors retournez la carte dans la section 1.
      • Si la carte était difficile, laissez-la dans la section où elle était.
      • Si vous avez réussi, rangez la carte dans la section suivante.
      • Si la carte était dans la dernière section (7) et que la révision est réussie, vous pouvez choisir de l’enlever de la boîte en considérant qu’elle est acquise.
  4. S’il y a des cartes en attente dans la section « Nouveau », étudiez-en quelques-unes et mettez-les ensuite dans la section 1.
  5. Enfin, cochez la date du jour sur le calendrier et faites-vous une petite tape dans le dos si vous n’avez raté aucun jour. Dans le cas contraire, promettez-vous de ne pas rater plus d’un jour d’affilé. Pour vous encourager à pratiquer quotidiennement, mettez-vous au défi de créer une ligne de jours cochés la plus longue possible.

Vous voilà fin prêt(e) à affronter vos révisions avec votre boîte de Leitner. N’hésitez pas à poster en commentaire une photo de votre boîte personnalisée, et peut-être que dans quelque temps on organisera un concours de la boîte la plus moche.